S'inscrire / S'identifier
La semaine du golfe mor bihan du lundi 22 au dimanche 28 mai 2017 Breton English version Facebook
Bretagne
Patrimoine Naturel

Le Golfe du Morbihan, un patrimoine naturel exceptionnel

La « petite mer » offre un cadre de navigation exceptionnel aux participants et visiteurs de la « Semaine du Golfe du Morbihan ». La beauté de ses paysages est le reflet d'un patrimoine naturel riche et préservé, qui justifie son classement en « Parc Naturel Régional » et la mise en œuvre de différents outils de protection.

 

 

« Le golfe du Morbihan, territoire du développement durable »

Un Parc naturel régional est un territoire habité, reconnu au niveau national pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère, qui s'organise autour d'un projet concerté de développement durable. Il est classé par décret du Premier Ministre pour une durée de 12 ans

Le Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan a été créé par décret le 04 octobre 2014 devenant ainsi le 2ème Parc naturel régional en Bretagne et le 50ème en France. Le PNR du Golfe du Morbihan répond à la nécessité de préserver et de mettre en valeur les patrimoines naturels et culturels exceptionnels mais fragiles, du territoire du Golfe du Morbihan. C’est dans cette perspective que les collectivités locales (30 communes, 5 communautés de communes et d’agglomération, le Département du Morbihan et la Région Bretagne) ont approuvé la première charte du Parc Naturel Régional qui trace le projet de territoire jusqu'en 2027. Cette charte s’articule autour de 3 axes :

Parc Naturel Régional Golfe du Morbihan

  • Axe 1 : Faire des patrimoines, un atout pour le territoire

  • Axe 2 : Assurer pour le territoire un développement soutenable

  • Axe 3 : Mettre l’homme au cœur du projet de territoire

 

Ainsi, l’action du Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan se porte sur des domaines variés tels que la gestion intégrée des zones côtières et des bassins versants, le suivi de la biodiversité et des paysages, l’adaptation aux changements climatiques, la valorisation du patrimoine culturel immatériel...

 

Le golfe du Morbihan, zone « Natura 2000 »

Le réseau européen « Natura 2000 » est constitué d’un ensemble de sites naturels ou semi-naturels terrestres ou marins au sein de l’Union Européenne. Ce réseau a pour objectif essentiel de conserver les habitats et espèces d’intérêt communautaire, tout en tenant compte des exigences économiques, sociales, culturelles et régionales.

Le Golfe du Morbihan est concerné par deux périmètres Natura 2000 :

  • La Zone Spéciale de Conservation « Golfe du Morbihan, côte ouest de Rhuys » désignée par arrêté ministériel en date du 04 mai 2007 au titre de la Directive « Habitats Faune Flore », et visant à maintenir dans un bon état de conservation certains habitats naturels (ex. dunes, landes, prés salés, fonds rocheux) et espèces menacées (ex. Loutre d’Europe) ;

  • La Zone de Protection Spéciale « Golfe du Morbihan » désignée par arrêté ministériel en date du 31 octobre 2008 (extension en mer) au titre de la Directive « Oiseaux », et visant à la conservation des espèces oiseaux et de leurs habitats supports pour l’alimentation et la reproduction (ex. Bernache cravant, Sterne pierregarin, Avocette élégante).

Sites Natura 2000 Golfe du Morbihan

L’Etat a confié au Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan en partenariat avec l’Office National de la Chasse et la Faune Sauvage, le rôle d’opérateur pour la mise en œuvre d’actions visant à atteindre ces objectifs de préservation de la biodiversité.

 

Le golfe du Morbihan, espace protégé

 

Une réserve de chasse et de faune sauvage est un espace réglementant la chasse. Les réserves dites "nationales" se différencient par leur superficie importante, le suivi régulier qui y est mis en place et l'existence d'un comité directeur.

La Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage du Golfe du Morbihan a été créée le 16 janvier 2008 par arrêté ministériel. Elle s’étend sur une large partie du domaine public maritime du golfe. L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage en est le gestionnaire désigné par l’Etat. Elle a pour vocation à maintenir l’attractivité du site pour les oiseaux par la préservation de la tranquillité de ces derniers et de la qualité de leurs habitats.

Une réserve naturelle nationale est un espace dont la conservation du patrimoine naturel présente une importance particulière ou pour lequel il convient de le soustraire à toute intervention artificielle susceptible de le dégrader. La décision de classement d’une réserve naturelle nationale est prononcée par décret ministériel. Cet acte de classement peut soumettre à une réglementation particulière.

La Réserve Naturelle des Marais de Séné a été créée suite au Décret du 23 août 1996 et s’étend sur 530 hectares. L’Etat a confié la gestion de la réserve à trois gestionnaires : la commune de Séné, l’association Bretagne Vivante et l’Amicale de chasse de Séné. L’objectif de la gestion mise en place sur la réserve naturelle est d’assurer la conservation et la restauration du patrimoine naturel ayant justifié sa création (ex. nidification des oiseaux). Une partie de la réserve est aménagé pour l’accueil du public : cheminements en bois, plateforme et observatoires.

 

Un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope est un arrêté pris par le préfet de Département, pour préserver des atteintes un habitat naturel ou biotope abritant une ou plusieurs espèces animales et/ou végétales sauvages et protégées.

L’Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope des îles et îlots du Golfe du Morbihan en date du 12 janvier 1982, a pour objectif de protéger d’éventuels dérangements (débarquements, atterrissages d’aéronefs) les importantes populations d’oiseaux nichant sur les îles et îlots du Morbihan. Il consiste en une interdiction d’accès sur les parties terrestres de certains îles et îlots du 15 avril au 31 août. Dans le Golfe du Morbihan, cette réglementation concerne : Creizic, La Dervernn, Pladic, Le Cothy, Enezy, l’Île aux Oiseaux, l’Île aux Œufs, Pen Ar Bleiz, Er lannic ainsi que l’île de Méaban.

 

Dans ce cadre, et pour respecter le riche environnement de ce site protégé, les organisateurs de la manifestation travaillent depuis 2009 en concertation avec les organismes en charge de la préservation du site et les acteurs de la protection de l'environnement. Les programmes nautiques et festifs sont élaborés en tenant compte de ces enjeux et l'accent est mis sur la sensibilisation des équipages et des visiteurs.

 

 

Protection des oiseaux

La « Semaine du Golfe du Morbihan » se déroule en mai, au début de la période de nidification des oiseaux. Conformément à la réglementation en vigueur (voir section «Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope des îles et îlots du Golfe du Morbihan »), pendant la manifestation de la Semaine du Golfe, les débarquements sur les parties terrestres de certains îlots sont interdits. Par ailleurs, d’autres îles non ciblées à l’origine par cette réglementation, hébergent aujourd’hui d’importantes colonies d’oiseaux (Hen Tenn, Govihan, Reno ou Drennec).

En 2015, une équipe de bénévoles du Canoe Kayak Club de Vannes (CKCV) s'est proposée pour veiller sur les îlots les plus sensibles le samedi, jour de la Grande Parade. Formée par l'association Bretagne Vivante et l'ONCFS, cette équipe est intervenue en kayak sur les zones sensibles pour empêcher les débarquements intempestifs et sensibiliser les visiteurs. Elle sera de nouveau activée cette année.

 

Quand vous voyez ce panneau, ne débarquez pas sur l'île !

Pour en savoir plus : cliquez ici !

 

 

Protection des habitats naturels

 

Le golfe du Morbihan présente une remarquable diversité d'habitats naturels littoraux et marins, dont la plupart sont rares et fragiles, et qualifiés d’intérêt communautaire au titre de Natura 2000.

 

Les fonds du golfe du Morbihan renferment ainsi le second plus grand ensemble d'herbiers de zostères de France. Les zostères ne sont pas des algues mais des plantes à fleurs vivant sur les fonds marins sablo-vaseux. Deux espèces sont présentes dans le golfe : la Zostère marine (en permanence immergée) et la Zostère naine (dans la zone de balancement des marées). Les zostères forment avec leurs feuilles une véritable canopée favorable à de nombreuses espèces. Elles sont des zones de refuge pour et reproduction pour de nombreuses espèces patrimoniales ou commerciales (Hippocampes, Seiche, Bar...). Elles sont également sources de nourriture pour certaines espèces d’oiseaux qui hivernent dans le golfe, comme la Bernache cravant. Enfin, elles jouent prépondérant dans la fixation des sédiments. Les Zostères sont des plantes sensibles aux conditions environnementales ainsi qu’aux différentes pressions qu’elles peuvent subir (piétinement, arrachage, enfouissement…).

 

Pour en savoir plus : Projet Valmer

Bonnes pratiques pour limiter son impact:

 

  • Choisir des zones sans herbiers pour jeter l’ancre (ces zones sont plus claires vues du bateau)

  • Utiliser un orin (cordage relié à une bouée de surface et accroché à la tête de l’ancre) permettant de relever l’ancre sans labourer les fonds.

PNR Golfe du Morbihan - bons usages en mer

La frange littorale atlantique du Golfe du Morbihan présente des milieux caractéristiques et d’une grande valeur patrimoniale.

On y retrouve ainsi toute la succession de milieux dunaires typiques des littoraux sableux. A chaque type de dunes, une flore riche et spécialisée se développe. En effet, le sable, très mobile, dépourvu de réserves et d'eau douce, oblige les plantes à des adaptations particulières (chevelu racinien, port, résistance à l'enfouissement, succulence, etc.). Des insectes, gastéropodes, amphibiens, reptiles et oiseaux y trouvent également des biotopes favorables pour tout ou partie de leur cycle biologique. On distingue successivement : la dune embryonnaire, premier stade d'accumulation de sable dans le processus de formation d'un cordon dunaire, avec une végétation clairsemée et où le sable reste très mobilisable par le vent ; la dune mobile (ou dune blanche) où une importante accumulation sableuse se forme grâce à l'action de végétaux comme l'Oyat qui retiennent le sable grâce à leur système racinaire très développé ; et enfin la dune fixée (ou dune grise) domaine où se développe à l’abri des embruns des mousses et des lichens.

Au niveau des promontoires rocheux, se développe une autre communauté végétale très spécialisée sous forme de pelouses. Ces pelouses sont placées sous l’influence des embruns, d'où leur nom de « pelouses aérohalines » (c’est-à-dire tolérantes à la salinité de l'air).

Tous ces habitats peuvent renfermer des espèces de flore rares et protégées. Ils sont par ailleurs fortement sensibles à l’action piétinement. Celui-ci entraine une dégradation rapide du tapis végétal et favorise ainsi l’érosion ; les sédiments n’étant plus piégés par la végétation.

Bonnes pratiques pour limiter son impact:

 

  • Suivre les chemins balisés et respecter les dispositifs de protection de la végétation Notamment au sein des sites du Conservatoire du littoral et des Espaces Naturels Sensibles du Conseil Départemental du Morbihan

 

Habitats Natura 2000 Golfe du Morbihan

Enfin, un dispositif de tri et gestion des déchets et de sensibilisation des participants et visiteurs parachève ces différentes démarches pour une manifestation propre et écologiquement responsable grâce au soutien des trois collectivités représentées (Vannes agglo, CC de la Presqu'île de Rhuys, Auray Quiberon Terre Atlantique) et du Sysem.


CAP SUR LA PETITE MER, Guide des bonnes pratiques
 

 

Espace équipages
Actus
 
  Region Bretagne Sagemor    Chasse marée France bleufrance3 bretagne
 
Semaine du Golfe 2017 - PIBS, Allée Nicolas Leblanc - BP 2017 - 56009 VANNES Cedex
contact@semainedugolfe.com - Tél: (+33)2 97 62 20 09
Mentions Légales Plan du site

Powered by diasite
Designed by diateam